Guadeloupe

Organisation

Article
L'Agence de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy est dirigée par Valérie DENUX entouré d'une équipe rapprochée intervenant dans les structures suivantes : Pôle Ressources et Appui au Pilotage, Agence comptable, Pôle Veille sanitaire, Pôle Santé Publique, Pôle Offre de Soins.

Cette organisation garantit la transparence et la transversalité pour s’adapter aux enjeux de la santé.
Corps de texte

Pour l’exercice de ses missions, le directeur général de l’ARS s’appuie sur :

  • une équipe de direction, composée des directeurs responsables des pôles métiers (Pôle Ressources et Appui au Pilotage, Pôle Veille sanitaire, Pôle Santé Publique, Pôle Offre de Soins) et des directions supports (Agence comptable) de l’ARS de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy;
  • un dispositif large de concertation qui associe l’ensemble des acteurs locaux de santé à la construction de la politique de santé en région (les instances gouvernementales de l'ARS).

180 personnes composent l’ARS

 L’ARS se compose de directions « métiers », de directions « supports » et de ressources transversales (statistiques…). Elle est composée de 180 personnes.

Les Pôles Metiers et Directions Supports

Le schéma d’organisation de l’Agence de Santé de Guadeloupe s’articule autour d’un service financier, d’un secrétariat général, et de 4 pôles métiers :

• Le Pôle Ressources et Appui au Pilotage a en charge d’une part l’étude des besoins, la conception des plans et schémas, l’évaluation des résultats de l’ARS et d’autre part le secrétariat des instances (conseil de surveillance, conférence régionale de santé et de l’autonomie, commissions de coordination, conférences de territoire). Ce pôle a une vocation complètement transversale, essentiellement de coordination, ce qui signifie qu’il n’a pas vocation à intégrer des effectifs importants.

• Le pôle veille sanitaire surveille les évènements indésirables et gère les crises. Très compact, il marque l’importance accordée aux risques sanitaires dans notre région, au maintien et au développement des vigilances, au renforcement de la préparation des plans de crise et à l’accroissement de notre capacité de réponse. Ce pôle comporte 2 unités dont l’une constitue avec la CIRE, service dépendant de Santé Publique France, la «plateforme de veille et de gestion des urgences sanitaires».

• Le pôle santé publique prend en charge les actions de prévention dont l’action de la LAV et de SSE font partie, éducation du patient, dépistage, éducation thérapeutique et la démographie des professionnels de santé. Ce pôle mène les inspections et contrôles et intègre la MRIICE. Le service «prévention et promotion de la santé» accueille l’équipe et les missions du GRSP. Le service «démographie des professions de santé» traitera les questions de couverture des territoires en professionnels de santé.

• Le pôle offre de soins réunit les secteurs équipements hospitaliers, institutions médico-sociales et offre de soins ambulatoire. Il organise l’offre dans ces trois secteurs sur les territoires de la région. Les missions relatives au secteur ambulatoire et à la gestion du risque sont nouvelles.

Les instances de la concertation

L’ARS mène ses travaux en étroite collaboration avec les partenaires de santé et institutionnels au travers de ses instances de pilotage et de concertation.

Ce sont :

  • Un Conseil de Surveillance, présidé par la Préfet de région.
  • Il émet un avis sur les orientations stratégiques de l’Agence et évalue ses résultats.
  • Il est composé de :

     - Représentants de l’Etat, des partenaires sociaux, de l'Assurance maladie, des élus, des usagers, et de personnes qualifiées

  •  - Membres siégeant avec voix consultative (représentants du personnel de l’Agence, directeur général).
  • Une Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA).

    -Elle émet des avis et formule des propositions sur la construction de la politique de santé en région.

  • Deux commissions de coordination des politiques de santé.

Elles associent les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les organismes de sécurité sociale compétents.

Elles veillent à la cohérence et à la complémentarité des actions menées dans les domaines de la prévention, de la prise en charge des soins et de l’accompagnement médico-social. Selon un découpage géographique défini des conférences de territoires participent à identifier les besoins locaux et organisent la réponse à ces besoins.

Une présence territoriale renforcée

La délégation auprès des Collectivités d’Outre Mer de Saint Martin et de Saint Barthélémy, rattachée à la directrice générale, répond aux missions d’animation des conférences de territoire en son sein, de veille sanitaire et gestion des alertes et crises, de suivi, contrôle et accompagnement des établissements, services et associations sur le champ sanitaire et médico-social, de contrôle en santé environnement / LAV et de suivi des professionnels de santé et des transports. Elle rassemble des agents qui appartiennent aux quatre pôles-métier et en reçoivent les instructions.