Guadeloupe

Présentation de l'Agence de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy

Article
Qu'est ce qu'une ARS?
Corps de texte
  • Une Agence Régionale de Santé (ARS) est l'interlocuteur unique chargé du pilotage du système de santé et de la mise en œuvre de la politique de santé publique dans sa région.

    L’ARS est un établissement public autonome au niveau administratif et financier. Il assure une véritable coordination entre les services de l’Etat et l’Assurance Maladie en regroupant d’anciennes structures traitant de la santé publique et de l’organisation des soins (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (Drass), Agence régionale de l’hospitalisation (ARH), Union régionale des caisses d’assurance maladie (Urcam), Groupement régional de santé publique (GRSP), Mission régionale de santé (MRS) en totalité, et Directions départementales des affaires sanitaires et sociales (Ddass), Caisse régionale d’assurance maladie (Cram), Direction régionale du service médical (DRSM), Mutualité sociale agricole (MSA), Régime social des indépendants (RSI) en partie).

    Son champ d'intervention propose ainsi une approche globale, cohérente et transversale de la santé. Il couvre tous les domaines de la santé publique : la prévention, la promotion de la santé, la veille et la sécurité sanitaires, l’organisation de l’offre de soins dans les cabinets médicaux de ville, en établissements de santé et dans les structures médico-sociales.

    L’ARS dispose de délégations territoriales dans chacun de ses départements. Cette organisation ancrée dans les territoires assure une action au plus près des besoins de la population.

  • L'Agence de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy

    Ouverte début avril 2010, l'Agence de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy met en œuvre la politique de santé, en coordination avec ses partenaires. Ses actions visent à améliorer la santé de la population et à rendre le système de santé plus efficace sur ces trois territoires.

    L'Agence de Santé est la clef de voûte de la nouvelle organisation prévue par la Loi «Hôpital Patients/Santé Territoires» du 21 juillet 2009 (article 118). Elle est dirigée par un directeur général nommé en Conseil des Ministres.
    Le directeur général est Patrice RICHARD.

    Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003 et suite à la loi organique du 21 février 2007, l’île de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, moitié septentrionale de l'île du même nom, sont des Collectivités d’Outre Mer (Com). La création de ces deux collectivités est effective depuis le 15 juillet 2007. Celles-ci sont restées cependant rattachées à la Guadeloupe concernant les questions de Santé Publique, d’où la dénomination Agence de Santé de Guadeloupe St Martin et St Barthélemy.
    L’Agence de Santé dispose d’une Délégation territoriale située sur ces deux îles (siège à Saint-Martin).

    L'Agence de Santé de Guadeloupe, St Martin et St Barthélemy, à sa création le 1er avril 2010, a unifié le service public de la santé et regroupe désormais, telle une maison commune, tous les organismes publics anciennement chargés des politiques de santé et de l’organisation des soins dans la région Guadeloupe et au sein des deux Com, à savoir :
    · l'Agence Régionale de l’Hospitalisation (ARH)
    · le Groupement Régional de Santé Publique (GRSP)
    · la Mission Régionale de Santé (MRS)
    · et une partie de la DSDS, de la CGSS, de la Direction Régionale du Service Médical (DRSM).

  • Missions et objectifs de l’Agence de Santé de Guadeloupe, St Martin et St Barthélemy

    L’Agence de Santé constitue l’interlocuteur unique des professionnels de santé, des établissements de soins et médico-sociaux, des collectivités locales et des associations en coordonnant les forces de l’Etat et de l’Assurance Maladie.

    Elle a vocation à mettre en oeuvre la politique de santé dans la région et à contribuer à la maîtrise des dépenses de l’Assurance maladie.

  1. La prévention

    L'Agence de Santé définit et évalue les actions de prévention des maladies, des handicaps et de la perte d'autonomie. Elle organise la veille sanitaire et le suivi des éléments significatifs de la santé dans la région ainsi que la réponse aux alertes sanitaires, contribuant ainsi à la gestion des situations de crise.

  2. L’offre de soins

    L'Agence de Santé régule l'ensemble du champ des soins hospitaliers et des soins de ville. Elle assure le contrôle de gestion et le pilotage des ressources et de la performance de l'hôpital public.

  3. L’accompagnement médico-social

    L’Agence de Santé est en charge de piloter la politique régionale d’accompagnement médico-social des personnes en situation de handicap et de perte d’autonomie.

  1. Le pilotage de la politique de santé publique en région

    L'Agence de Santé est chargée de mettre en œuvre au niveau régional la politique de santé publique (prévention, promotion et éducation à la santé, mais aussi veille et sécurité sanitaires) et plus spécifiquement :

    - d’organiser la veille et la sécurité sanitaires, ainsi que l’observation de la santé ;

    - de définir, financer et évaluer les actions de prévention et de promotion de la santé ;

    - de contribuer à l’anticipation, la préparation et la gestion des crises sanitaires, en liaison avec le préfet.

  2. La régulation de l’offre de santé en région sur les secteurs ambulatoire, médico-social et hospitalier

    Elle comporte une dimension territoriale (pour une meilleure répartition des médecins et de l’offre de soins sur le territoire) et une dimension économique (pour la meilleure utilisation des ressources et la maîtrise des dépenses de santé) pour mieux répondre aux besoins et garantir l’efficacité du système de santé.

  1. Contribuer à réduire les inégalités territoriales en santé, en menant des politiques de santé fondées sur une vision, non plus seulement sectorielle, mais transversale des besoins de santé d’une région donnée et en adaptant les politiques de prévention aux besoins spécifiques de chaque population
  2. Assurer un meilleur accès aux soins, grâce à une action qui, pour la première fois, couvre l’ensemble de l’offre de soins et de prise en charge et afin de mieux répartir cette offre en fonction des besoins
  3. Organiser les parcours de soins en fonction des patients, en facilitant la coordination entre les professionnels et les établissements de santé et médico-sociaux, par exemple entre l’hôpital et les établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD).
  4. Assurer une meilleure efficacité des dépenses de santé, notamment grâce à des politiques de prévention mieux ciblées, à une offre de soins mieux répartie, à des pratiques professionnelles et des parcours de soins plus pertinents et à une meilleure gestion des établissements de santé et médico-sociaux.

Aller plus loin