Guadeloupe

Adolescence et vaccination

Article
L’ADOLESCENCE, UNE PÉRIODE PARTICULIÈREMENT DÉLICATE
Corps de texte

A l’adolescence, les modes de vie rendent plus vulnérables

L’adolescence constitue une période charnière au cours de laquelle il est essentiel de rester attentif à ses vaccinations. Le suivi médical n’est plus aussi régulier que lors de la petite enfance, alors que les activités et les modes de vie des adolescents (vie en collectivité, voyages, entrée dans la vie sexuelle) les exposent davantage à certaines maladies infectieuses.

Des rappels sont indispensables pour continuer à être protégé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche.Si la vaccination contre l’hépatite B n’a pas été effectuée au cours de la première année de vie, elle peut être réalisée jusqu’à l’âge de 15 ans inclus. A partir de 16 ans, elle est recommandée uniquement chez les personnes exposées au risque d’hépatite B.La vaccination contre le Papillomavirus humain (HPV) est recommandée chez les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus.