Guadeloupe

Structures médico sociales pour les personnes handicapées

Article
Selon la situation de chacun, enfant ou adulte, un accompagnement existe.
Corps de texte
  1. Secteur relevant du handicap/enfant

    Les CAMSP (centres d’action médicale précoce)
    Ils assurent le dépistage et le traitement des enfants handicapés de moins de 6 ans. Les équipes pluridisciplinaires sont composées de médecins spécialisés, de psychologues, de rééducateurs, d’assistants sociaux et d’autres techniciens paramédicaux et sociaux.

    Les CMPP ( centres médico-psycho-pédagogiques)
    Ils prennent en charge des enfants souffrant de troubles neuropsychiques ou du comportement susceptibles d’être améliorés par une technique médicale, une rééducation psychothérapique ou psychopédagogique.

    Les IME (instituts médico éducatifs)
    Ils accueillent des enfants et des adolescents intellectuels, quelque soit le degré de leur déficience.

    Les ITEP (instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques)
    Ces établissements accueillent des enfants ou des adolescents présentant des troubles du comportement importants, sans déficience intellectuelle. L’enseignement est dispensé soit dans l’établissement par des enseignants spécialisés, soit en intégration dans des classes d’établissements scolaires proches.

    Les SESSAD (services d’éducation spéciale et de soins à domicile)
    Ils assurent le suivi des enfants atteints de déficiences et motrices, ainsi que de troubles du caractère et du comportement.

    Les SSAD (services de soins et d’aide à domicile)
    Ils assurent le suivi des enfants et adolescents atteints d’un polyhandicap, associant une déficience motrice et une déficience mentale sévère ou profonde.

    Les SSEFIS (services de soutien à l’éducation familiale et à l’intégration scolaire)
    Ils prennent en charge les enfants de plus de 3 ans atteints de déficience auditive grave.

    Les SAAAIS (services d’aide à l’acquisition de l’autonomie et à l’intégration scolaire)
    Ils prennent en charge les enfants de plus de 3 ans atteints de déficience visuelle grave.

  2. Secteur relevant du handicap/adulte

    Les MAS (maisons d’accueil spécialisées)
    Elles proposent un hébergement permanent à des adultes gravement dépendants. Pour être accueilli en MAS, l’état de santé de la personne handicapée doit nécessiter le recours à une tierce personne pour les actes essentiels de la vie courante et une surveillance médicale ainsi que des soins constants.

    Les FAM (foyers d’accueil médicalisés)
    Les foyers d'accueil médicalisé accueillent des adultes gravement handicapés inaptes à toute activité professionnelle et qui ont besoin de l'assistance d'une tierce personne pour les actes essentiels de la vie courante ou d'un soutien et suivi médical régulier.
    En principe, les foyers d'accueil médicalisé (FAM) accueillent des personnes un peu moins dépendantes que la population hébergée en MAS. Dans la pratique, les publics sont sensiblement les mêmes.
    Néanmoins, contrairement aux MAS, les FAM sont financés de manière forfaitaire par l'assurance maladie pour l'ensemble des dépenses afférentes aux soins, aux personnels médicaux et paramédicaux, et par l'aide sociale départementale (Conseil Général) pour l'hébergement et l'animation.

    Les SAMSAH (services d’accompagnement médico social pour personnes adultes handicapées)
    Ils ont pour vocation, dans le cadre d’un accompagnement médico-social adapté comportant des prestations de soin, de contribuer à la réalisation du projet de vie des personnes handicapées en favorisant le maintien ou la restauration des liens familiaux, sociaux, universitaires ou professionnels et l’accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité.
    Ce service en milieu ordinaire vise une plus grande autonomie des personnes. Il propose donc une assistance pour tout ou partie des actes essentiels de la vie quotidienne ainsi qu’un suivi médical et paramédical en milieu ouvert.

    Les CRA (centres de ressources autisme)
    Ils accueillent et orientent les personnes et leur famille. Ils peuvent aider à la réalisation de bilans et d’évaluations approfondies. Ils participent à la formation et au conseil auprès de l’ensemble des acteurs impliqués dans le diagnostic et la prise en charge de l’autisme et des troubles apparentés.

    Les UEROS (unités d’évaluation, de réentraînement et d’orientation socioprofessionnelle pour personnes cérébro-lésées)
    L’objectif de ces unités est d’évaluer les capacités des personnes et de les accompagner dans leur orientation sociale et professionnelle.

    Les CRP (centres de rééducation professionnelle)
    Leur mission consiste à dispenser une formation qualifiante aux personnes handicapées en vue de leur insertion ou réinsertion professionnelle, soit vers le milieu de travail ordinaire, soit vers le milieu protégé.

    Les ESAT (établissements et services d’aide par le travail)
    Dans ces structures de travail adapté, les personnes handicapées exercent une activité professionnelle dans des conditions de travail aménagées, et bénéficient d’un soutien social et éducatif.

Aller plus loin

Documents à télécharger

Liens utiles