Guadeloupe

Sargasses

Article
Visuel
img - sargasses
Depuis 2011 la Guadeloupe a fait face à plusieurs épisodes d'échouage de sargasses.
Corps de texte

Description :

Les sargasses sont des algues brunes dont l’espèce est « Sargassum fluitans ». Elles évoluent en bandes de plus ou moins grande largeur (jusqu’à 12 m). Les hypothèses sur leur origine laissaient penser que ces algues provenaient du Golfe du Mexique ou plus largement de la zone Atlantique Nord-Ouest. Une étude a montré qu’elles proviennent du Nord de l’embouchure de l’Amazone, au large du Brésil.

Les gaz malodorants sont issus de la décomposition des algues : mélange gazeux composé d’environ 50 % à 70 % de méthane (CH4), de 20 % à 50 % de gaz carbonique (CO2) et de quelques gaz dont l’hydrogène sulfuré (H2S).

L’H2S a une odeur très caractéristique d’œuf pourri détectable dès 0,02 à 0,03 ppm par l’odorat et à partir de 0,1 ppm avec les appareils de mesures les plus performants.

Risques sanitaires et préconisations :

A noter en premier lieu que le risque sanitaire lié à la décomposition des algues est évité si elles sont ramassées avant leur dégradation.

- Eviter la fréquentation et la baignade sur les plages envahies d’algues sargasses fraiches, et surtout en décomposition.
- Rester à l’écart des zones de stockage des algues ramassées mais stockées en amas denses.
- Consulter son médecin traitant ou les urgences en cas de symptômes associés à une exposition aux algues en décomposition.

Préconisations d’enlèvement :

Dans tous les cas, un enlèvement des sargasses avant leur décomposition voire donc même leur échouage est préconisé. L’objectif est leur séchage rapide. Les étaler est donc préférable.

Le respect des recommandations édictées par la Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DEAL) accompagnées des recommandations du HCSP et de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIECCTE).

L’ARS a effectué une surveillance dans le cadre du contrôle sanitaire et répond à des signalements médicaux

En 2014-2015 elle a réalisé un suivi hebdomadaire de sites sensibles.