Guadeloupe

Point épidémiologique n°2/2017 - Surveillance sanitaire aux Antilles Spécial Ouragans Irma / Maria

Article
Visuel
img - Cire Antilles Guyane
Les objectifs de ce point épidémiologique hebdomadaire spécial «Ouragans» est de présenter l’impact sanitaire mesuré après le passage des ouragans IRMA et MARIA à partir des sources de données disponibles; exposer les résultats de la surveillance sanitaire mise en place, ayant pour but de détecter précocement la survenue d’épidémies potentielles au sein des populations touchées par ces événements.
Corps de texte

Aucune épidémie n’a été détectée à ce jour sur l’ensemble des territoires concernés.
Un cas de leptospirose a été confirmé biologiquement au CHU de Martinique chez un militaire de retour de mission à Saint-Martin. Les éléments d’investigation sont plutôt en faveur d’une contamination sur un site à risque fréquenté par le cas en Martinique, avant son départ à Saint-Martin. Une infection à Saint-Martin ne peut toutefois pas être exclue.

A Saint-Martin, l’activité aux urgences du CH Fleming et des dispensaires reste soutenue et stable par rapport à la semaine précédente (100 passages/jour au CH et 70 passages/jour dans les dispensaires ).
Les consultations pour traumatismes, plaies, coupures et brulures ont diminué au cours du temps pour représenter deux consultations sur dix sur l’ensemble de l’île au cours de la semaine dernière. Les syndromes digestifs restent minoritaires sans signe de gravité.

A Saint-Barthélemy, l’activité est en baisse avec une vingtaine de passages observés quotidiennement.
Au cours de la semaine dernière, les traumatismes, plaies et surinfections représentaient 37% de l’ensemble des consultations, nombre comparable à ce qui était observé la semaine précédente. Les syndromes digestifs infectieux restent minoritaires. Aucun événement sanitaire d’importance n’a été signalé. Il n’y aucun élément d'alerte sanitaire à ce stade.

En Guadeloupe, aucune épidémie ne sévit actuellement. Aucun signalement d’importance n’a été réalisé par les professionnels de santé. Un potentiel impact sanitaire différé dans le temps est à surveiller.

En Martinique, aucune épidémie ne sévit actuellement. Aucune augmentation des indicateurs épidémiologiques surveillés en routine n’a été enregistré depuis le passage de MARIA sur la Martinique.
Un potentiel impact sanitaire différé dans le temps est à surveiller

Le bilan médico-psychologique est en cours de recueil et de consolidation. A ce jour, les informations
disponibles montrent une activité importante des équipes CUMP : 275 appels reçus et 784 interventions
sur le terrain.

 

Retrouvez ci-dessous le point épidémiologique n° 2/2017 détaillé - Surveillance sanitaire aux Antilles Spécial Ouragans Irma / Maria