Guadeloupe

Le GCS e-Santé Archipel 971 : 1er HADS de Guadeloupe !

Actualité
Date de publication
Visuel
Le GCS E-santé Archipel 971
Le GCS E-santé Archipel 971 devient le premier hébergeur de données agréé HDS pour la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, par la décision du 3 Août 2017 portant agrément du GCS pour son ENRS à disposition des acteurs de santé de la Guadeloupe et des Iles du Nord. Entretien avec Anthony Forbin, Directeur du GCS et CMSI de l’ARS
Corps de texte

Quelle est la surface fonctionnelle de l’ENRS portée par le GCS ?

Conformément à sa convention constitutive, le GCS ARCHIPEL 971 a pour objet de définir et de mettre en place une politique concertée en matière de systèmes d’informations partagés de santé pour garantir l’accès aux soins pour tous, ainsi que la qualité et la continuité des parcours de soins, pour décloisonner les soins ambulatoires, les soins hospitaliers, le secteur médico-social et pour améliorer la coordination du système de santé. Le GCS ARCHIPEL 971 a également pour objet d’élargir le système d’information de santé aux acteurs de tous les secteurs d’activités concernés au sein de la région Guadeloupe et des collectivités de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy afin de construire et d’exploiter une solution régionale de services e-santé.

Cette solution intitulée par convention Espace Régional Numérique de Santé (ou ENRS) a été construite dans le but de favoriser la mutualisation des systèmes d’informations, le partage et l’échange de données de santé et médico-sociales, dans le respect des référentiels nationaux et des réglementations en vigueur en matière d’interopérabilité et de sécurité des systèmes d’information partagés de santé.

La plate-forme comporte une dizaine d’applications de télémédecine (Télé-AVC, Télé-ORL, Télé-Urgences…), un Dossier Communicant de Cancérologie, un PACS régional, un suivi du Parcours patient greffé, ainsi que des services de messagerie (MS-Santé) et d’éducation thérapeutique. Elle est connectée aux référentiels régaliens (RPPS, CPS, MSSANTE) et propose un socle technique de sécurité.

Comment s’est déroulée cette procédure d’agrément ?

Afin de concrétiser, dans un laps de temps court, son projet d’obtention de l’agrément d’hébergeur de données de santé, le GCS a souhaité l’accompagnement du Cabinet Vincent Trély – Consultants. L’objectif de ce partenariat était de permettre au GCS, en soutien à ses ressources internes, de bénéficier de l’appui éclairé d’un intervenant extérieur dans une approche méthodologique active. Nous avons ainsi construit une équipe d’experts permettant d’optimiser la production documentaire sur tous les axes attendus du dossier HADS (techniques, juridiques, organisationnels). La constitution du dossier s’est donc réalisée de manière progressive et parfaitement orchestrée sur une période d’environ six mois. Ceci a entraîné une grosse mobilisation des équipes mais pour un résultat très satisfaisant.

L’agence régionale de santé a bien entendu accompagné de son soutien les travaux menés par le GCS et dote ainsi sa région d’une capacité d’hébergements des données de santé. Les demandes de précisions de l’ASIP Santé étaient claires et très ciblées. Nous nous sommes efforcés de répondre précisément et rapidement afin que le Comité d’Agrément dispose de l’ensemble des éléments nécessaires à son arbitrage. Nous saluons l’ASIP Santé pour la qualité des échanges que nous avons pu avoir.

Quels sont les objectifs du GCS e-Santé Archipel 971 et en quoi cet agrément apporte-t-il une pierre à l’édifice ?

L’objectif principal du GCS est de jouer son rôle d’animateur et de support au bénéfice des acteurs de santé du territoire. Ce rôle ne peut être tenu que par le développement croissant et le maintien en conditions opérationnelles des outils informatiques collaboratifs constituant le corps de l’espace numérique régional de santé (COURBARIL). Le GCS constitue le levier actif du développement des usages de santé numériques en Guadeloupe.
Sa capacité à héberger les données de santé issues des actions directement liées à la politique régionale de santé contribue à atteindre le but, mais offre aussi de nouvelles possibilités et services en lien avec le stockage et l’exploitation contrôlée des données de santé à caractère personnel.

Source de l’article : https://www.cabinet-trely.com/actualite/9/le-gcs-e-sante-archipel-971-1er-hads-de-guadeloupe.htm