COVID-19 l Vols aériens l Protocole sanitaire

Actualité
Date de publication
Visuel
Protocole sanitaire : le point sur la marche à suivre pour tout voyage sur le territoire par l'Agence Régionale de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélémy.
Corps de texte

MAJ - 8 septembre

 

  •  VOLS AU DÉPART DE GUADELOUPE

Les passagers doivent présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol à l'aide d'un formulaire disponible sur ce lien. Il n'est pas demandé de test PCR au départ de Guadeloupe. Les voyageurs quittant notre région vers l'hexagone ne sont pas prioritaires dans les drives ou les laboratoires.

 

  •  VOLS EN PROVENANCE DE MÉTROPOLE OU DE L'ÉTRANGER

Tous les passagers de plus de 11 ans doivent présenter test RT-PCR de détection du Covid-19 de moins de 72H avant leur vol (J-3) en direction de la Guadeloupe. En d'autres termes, les enfants de moins de 11 ans n'ont pas à réaliser de tests PCR.

- Si le résultat du test est positif, les personnes doivent rester sur leur lieu de résidence, s’isoler et reporter leur vol. Les compagnies aériennes se sont engagées à proposer aux personnes présentant un test avec un résultat positif, qui n’est pas compatible avec un embarquement, un échange de leur billet pour un vol ultérieur, après leur période d’isolement.

- Si le résultat du test est négatif, les personnes pourront embarquer. Ce résultat négatif est un gage de sécurité et de santé publique : il est obligatoire et sera demandé dès l’enregistrement.

Les passagers devront également présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol à l'aide du formulaire (disponible sur ce lien)

Les compagnies aériennes sont tenues de refuser l’embarquement aux passagers qui ne présenteraient pas ce test négatif de moins de 72H et l'attestation sur l'honneur.

 

 

  •   VOLS EN PROVENANCE DE GUYANE

Les voyageurs en provenance de Guyane devront, en plus du test PCR négatif réalisé moins de 72 heures précédant l’embarquement, justifier d’un motif impérieux de déplacement professionnel, sanitaire ou familial et présenter la déclaration sur l’honneur mentionnée ci-dessus.

 À leur arrivée, du fait de la circulation active du virus en Guyane, les passagers se verront en outre notifier une mesure de quarantaine stricte à domicile, durant sept jours (cf décision préfectorale du 15 juillet 2020 à télécharger en bas de page). Un test à J+7 est fortement recommandé.

 

  • Comment et où réaliser un test ?

Pour réaliser le test à J-3, les passagers peuvent s’adresser à leur médecin traitant qui leur prescrira un test ou directement à un laboratoire sur présentation de leur billet ou de leur réservation vers ces territoires. 

 

  • Recommandations sanitaires

Afin de lutter contre la propagation du virus et préserver le système de santé, la préfecture et l’agence régionale de santé rappellent l’importance des gestes barrières, de la distanciation sociale et préconisent le port du masque dans les espaces rassemblant du public (centre commercial, supermarché, etc.).

 Pour mémoire, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, les taxis, les VTC, les avions, les navires à passagers, les musées, les lieux de culte, les bibliothèques, les salles de concert, de spectacle et de cinéma.

 Le respect strict des protocoles sanitaires dans l’exercice professionnel et dans tous les établissements recevant du public est obligatoire. Les protocoles particuliers prévus par exemple dans les bars, les restaurants et les hôtels continuent de s’appliquer.

 Il est recommandé d’éviter les rassemblements, les heures de forte fréquentation des commerces et tous les lieux rendant difficile l’application stricte des gestes barrière.

 Pour rappel, les gestes barrière sont :

  • se laver les mains régulièrement,
  • tousser et éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir unique et le jeter,
  • saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades,
  • conserver une distance d’un mètre entre les personnes,
  • porter un masque dans les lieux publics en complément des gestes barrières.

 Ces gestes ne doivent pas être banalisés. Ces gestes du quotidien et le port du masque permettent de lutter efficacement contre la propagation du coronavirus sur le territoire.